appel à contributions

Posted on 20 avril 2012 par

6


Précaire, lecteur, contributeur, commentateur, troll

Que ferions nous sans toi?

Probablement pas grand chose. Je vous pose la question: à quoi bon tenir un blog collaboratif s’il n’y a ni lecteurs, ni contributeurs, ni commentateurs, ni trolls ?

Alors dans un premier temps, remercions avec chaleur tous ceux qui sont passés par ici. Qu’ils aient fait ça en courant d’air ou qu’ils se soient installés plus durablement. Remercions ceux qui nous ont émus, fait rire, qui nous ont fait réfléchir, qui ont partagé. Ceux qui ont donné leur avis. Ceux qui ont partagé un bout de leur quotidien. A vous, je fais un bisou. Vous repassez quand vous voulez. Vous pouvez même vous installer, il doit rester des chipster et deux trois kro dans un coin.

Et pour continuer sur ma lancée, j’invite tous les précaires et leurs copains de France et de Navarre à venir faire un bout de route avec nous. Vous faites comme vous voulez. La première à droite, c’est les commentaires. C’est chouette, tu verras: on rigole, on discute, on réfléchis et parfois on se fighte un peu. Y’a de l’ambiance, tu verras, c’est sympa. Juste après tu peux trouver les illustrations. C’est joli, c’est drôle et c’est bien senti. Et là, tu fais comme tu veux: sois tu te contente de lire, mais si tu veux, tu peux aussi prendre ton crayon et nous raconter ta vision des précaires. Si tu dessine comme une quiche mais que tu aimes bien faire rire dans les chaumières, tu peux aussi prendre ta plume pour loler avec les précaires. Mais on peut comprendre que la précarité, ça te donne pas trop envie de te rouler par terre en te tenant les côtes. Aucun problème. Tu peux aussi venir donner ton avis et passer ton coup de gueule. Et si tu veux juste nous parler de ton quotidien de précaire, nous raconter… je sais pas moi… ton rendez vous au pôle emploi, tes galères de free lance, tes finances de stagiaires, tes pérégrinations de RSAiste, ta vie d’assisté en somme. Les témoignages on adore ça. C’est toujours l’occasion d’engager la discution et réaliser que NON, TU N’ES PAS TOUT SEUL.

Et si tu ne veux rien faire de tout ça, mais que tu as quand même envie de t’exprimer: viens, on t’attend! Vidéos, musique, photo, recette de cuisine, sculpture sur glace, chorégraphie, flashmob… qu’importe la forme! Viens nous donner ta vision de la précarité!

Précaire, lecteur, contributeur, commentateur, troll

La porte de payetonprecaire t’es grande ouverte. Alors pour les contributions, rien de moins compliqué qu’un mail à payetonprecaire@gmail.com

Je t’attend.

Bisou