Je compte me faire tatouer le mot précarité (je ne vous dit pas où)

Posted on 9 janvier 2012 par

3


C’est marrant de voir comment les mots précarité et culture semblent indécrottablement liés… N’est ce pas Nina?

Je n’ai pas 30 ans, bac+3, une multitude de petits jobs au compteur, et j’arrive à un tournant de ma vie. Nan, ce ne sont pas les bonnes résolutions de la nouvelle année qui parlent, mais mon porte-feuille. J’étais surveillante (ce qui a ses avantages en terme de salaire fixe chaque mois, les vacances, les horaires…) mais suite à un désaccord avec le proviseur, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de prendre les choses en main, je n’ai pas renouvelé mon contrat. Fierté, dignité quand tu nous tiens.

Me voilà donc pigiste dans un quotidien, à faire le même boulot que les journalistes, pour 1.20€ la ligne, soit évidemment pas le même salaire (oui je sais, eux on fait une grande école).

Ah oui et c’est Pôle emploi qui me nourrit en complément (seule chose dont je sois vraiment reconnaissante si on peut dire vu le nombre de fois où les conseillers m’ont dit « mademoiselle il ne faut choisir que deux métiers, trois c’est beaucoup trop donc nous vous envoyons en formation »…) Je cumule le journal avec un stage (bénévole) dans le secteur de la culture qui vaudrait un bon smic (minimum), mais ma bonté d’âme préfère travailler gratuitement (et puis qui refuse des stagiaires gratuits?) Me voilà à la croisée des chemins.

Continuer à avoir un rythme ne connaissant pas le sommeil ni les pauses repas pour même pas 900€/mois dans le but, que dis-je, le rêve d’un jour avoir THE boulot tant espéré ? Ou tout lâcher pour postuler dans les branches qui embauchent (en tout cas dans ma région) à savoir l’usine, les restaux et les hôpitaux, pour lesquels je n’ai aucune compétence et passion ?

Voici comment s’annonce mon année… Mais je la souhaite bonne à tous ou encore « moins pire que l’an dernier »(dixit mon patron qui touche plus de 2000€/mois). Je lance une quête pour mon tatouage, à votre bon cœur messieurs, dames…

Posted in: Témoignages